Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nagai édité en France !

Publié le par Shutendoji

 

L'annonce a été faite depuis 5 mois mais il faut encore le souligner, Nagai Gô va être distribué en France. En 2005, la société brignolaise Déclic Images avait sorti des DVD Goldorak sans détenir les droits. Et en 2008, à Japan Escroc... Pardon, Expo, les mangas annoncés ne furent jamais mis en vente. Autant dire que les relations entre Dynamic Planning, entreprise du maître, et la France n'étaient pas au mieux...

Mais Black Box arrive avec 5 titres DVD en cette année 2012. Certes, ce sont des animés inspirés de son oeuvre. Le plus intéressant aurait été les histoires papier mais c'est déjà ça. Si les galettes partent vite, des sociétés éditeront peut-être les bouquins... Ne faisons pas les difficiles et ce qui est proposé n'est pas dégueu'.

Tout d'abord, CB Chara Go Nagai World ( 1991 ), parodie où Fudô Akira, le Devilman, tente de comprendre pourquoi tous les personnages du mangaka sont " Super Déformés ". Le chara design est de Komatsubara Kazuo , ancien de Goldorak et Getter Robo, qui nous a quitté il y a 12 ans. Les musiques sont de Kawai Kenji (Ghost in the Shell, Ranma ½…).

Puis, des Mechas avec Mazinkaiser ( 2001 ), suite de Mazinger Z et Great Mazinger. Lorsque Mazinger Z est volé par le sous-fifre du Dr hell, le baron Ashura, Kabuto Kôji disparaît en plein combat. Lorsqu'il réapparaît, c'est aux commandes d’un tout nouveau robot, beaucoup plus puissant que les précédents : le Mazinkaiser. Ces 7 OAV marquaient le renouveau de la franchise Mazin', animation de qualité, combats dynamiques ( Planning, hé! Hé! Hé! ) et style graphique fidèle au dessinateur. Mazinkaiser Death ! ( 2003 ), moyen-métrage, clôt spectaculairement la série avec Les Mykènes, des êtres souterrains qui sèment le chaos à la surface. Leur but est la destruction du Mazinkaiser. Bien sûr, à bord de ce dernier, Kôji tente d'arrêter le chef des Mykènes, le grand Ankoku Daishogun. Shin Getter Robo vs. Neo Getter Robo ( 2000 ), lui, raconte le combat de Ichimonji Gô face à l’Empire reptilien, que l'on croyait vaincu. L’équipe doit faire ressusciter le Shin Getter Robo, seul capable de faire plier l’Empire. La Getter saga est l’apanage de Ishikawa Ken, fidèle collaborateur de Nagai décédé fin 2006, et l'ambiance moins légère que les machines de son confrère.

Enfin, Demon Prince Enma ( 2006 ), que je connais moins que les autres. Enma est le prince des démons, longtemps retenu dans les enfers mais revenu sur Terre pour délivrer des personnes possédés par des créatures les forçant à commettre des crimes. Enma est accompagné de Chapeauji ( il a la forme d’un couvre-chef ). Il fait rapidement la connaissance de deux autres démons, Kapael, coutumier des humains et de Yukihime, une princesse. Ils forment une agence de détective qui traque les démons. L'animé est un remake du manga des années 70, Dororon Enma-kun. Si l’original, fantaisiste, mettait en scène un personnage plus jeune, Demon Prince Enma adopte un ton sérieux avec tout ce qui fait la réussite de l'ami : le surnaturel, les monstres et les esprits tourmentés.

Ces choix semblent un bon aperçu de Nagai Senseï. Sur son mur Facebook, Black Box réserve aux fans de , si rien ne l'empêche, une belle surprise avant la fin de l'année. En attendant, le succès de ces DVD, pas encore de date de sortie, concrétiserait cette mystérieuse confidence.

Commenter cet article